La petite pause Bilan du blog

bilan blog

Peut-être ne savez-vous pas que créer un blog permet de générer des revenus sur le web ? Quel que soit le blog d’ailleurs, avec des méthodes plus ou moins agressives, pourvu qu’il y ait du trafic. Savez-vous qu’il est possible de gagner suffisamment d’argent pour vivre de son blog ? Non sans efforts, mais c’est possible. Alors évidemment, cela ne se fait pas du jour au lendemain, même si certaines personnes y arrivent vite, cela n’exclue pas le travail énorme fourni en amont.

Si vous avez lu ma page « A propos » j’y raconte, mois par mois, ce que j’ai fait en dehors du blog et quelles actions je mets en place. J’ai créé ce blog à la suite d’un hasard, lorsque j’allais sur YouTube, c’était uniquement pour de la musique. En conséquence, je connaissais très peu YouTube. La première vidéo qui parlait d’entreprenariat que j’ai vu était une vidéo de Nina Habault. Puis, je suis tombé sur une vidéo de Théophile Eliet. Je passe environ 8 à 9 heures par jour sur mon PC en dehors de mon travail. Autant dire que j’y passe du temps. Jusque-là uniquement pour programmer (en autodidacte).

Je cherchais une solution pour gagner de l’argent sur internet. J’avoue que ça n’a jamais vraiment fonctionné, sauf avec un jeu que j’avais créé ou je gagnais environ 200 euros par mois jusqu’à un bug de l’hébergeur de mon site. Ensuite, le néant, les joueurs ont déserté. J’ai donc créé un site de niche quelque temps avant la vidéo de Nina, qui a fonctionné au niveau trafic mais pas au niveau monétisation, enfin pas comme je l’espérais. J’étais d’ailleurs parti dans l’optique de continuer à créer des sites de niche, chose que je continue toujours.

Puis en suivant des vidéos, j’en ai appris un peu plus sur le marketing afin de vivre de son blog. C’était un truc génial pour moi, car cela allie la technique, l’apprentissage incessant et la construction de site. Et aussi le social, la partie la plus dure à appréhender pour moi. Bref, cela est très varié. Je ne voulais pas faire un blog sur le bricolage ou l’informatique et je me suis dit que même si je suis nul, le sujet qui me passionne actuellement c’est le webmarketing, je vais apprendre au fur et à mesure et partager ce que j’apprends. Ça fait presque un an et demi aujourd’hui, et je suis encore étonné du nombre d’articles que j’ai pu écrire.

Bon, depuis j’ai quand même appris pas mal de choses sur les différents business en général, j’essaie de m’intéresser à tout et je note les bonnes idées pour plus tard. Je pourrais donner ici plein de techniques, mais je sortirais du cadre du blog, ce qui est un peu le cas quelques fois où je parle d’autres business, comme les e-books par exemple, mais c’est toujours dans le but de vivre de son blog et pour le côté automatique du business. Seulement, il faut reconnaître que l’on ne vit pas comme ça de sa passion du jour au lendemain. C’est long à construire une audience par le seul fait de faire un blog.

Sans compter les différents problèmes que l’on rencontre en cours de route. Et j’en ai eu avec tout, et cela, continu. J’ai eu un problème d’installation de WordPress, ce qui à plomber mon référencement pendant six mois. Après l’installation réussie, j’ai fait un backlink sur un site (Coodoeil.fr) recommandé et depuis mon blog et sans cesse pourchassé par des sites spam qui plomb à zéro la confiance que doit m’accorder Google (trust flow) quels que soient les liens de qualité que je pointe vers mon blog, heureusement que j’ai pas mal de connaissances en SEO pour la rédaction. Mais je dois faire une croix sur le netlinking.

J’ai discuté avec eux sur Facebook, ils sont au courant du problème et je ne suis pas le seul à l’avoir. J’ai pu retirer mon blog, mais cela continue quand même. Donc évitez de faire un backlink sur ce site.

Ensuite, il m’a fallu deux mois complets pour avoir un auto-répondeur qui fonctionne, voilà pourquoi j’en ai essayé cinq. J’ai ensuite acheté un logiciel pour capturer des mails et j’ai passé un mois avec le technicien pour le faire fonctionner. Beaucoup de temps perdu pour le blog. De ce coup-là, j’ai appris pas mal de chose sur tout cela. Malheureusement, cela me demande encore aujourd’hui de faire davantage d’efforts pour ressortir sur Google et cela me prend beaucoup de temps. Je tourne en moyenne à 1000 visiteurs par mois sur le blog.

Côté réseaux sociaux, j’ai toujours du mal à comprendre comment fonctionne Facebook, je comprends à peine Instagram qui ne me semble pas passionnant, peut-être justement parce que je ne connais pas. Mais bon, pour se développer, c’est une étape obligatoire, je me flagelle le dos pour m’obliger à y aller de temps en temps histoire d’essayer de comprendre comment ça fonctionne.

Les seuls réseaux que je connais vraiment son YouTube et Pinterest. Depuis le début du blog, j’ai commencé en même temps une chaîne YouTube sur laquelle je ne fais que des captures d’écran. Il y a aujourd’hui 175 abonnés. En un an, c’est peu me direz-vous. Je pense que c’est le concept qui veut cela, c’est plutôt la partie technique du blogging, c’est moins cool que de voir quelqu’un parler et moins humain aussi. Je suis en pleine réflexion à ce sujet. Non pas que je ne veux pas montrer ma tête, mais cela donnera un virage à la chaîne qui changera totalement de format.

D’un autre côté, j’ai de plus en plus de mal de trouver des tutos que je n’ai pas abordés sur le sujet du blogging, et ce format prend beaucoup plus de temps que de se filmer. Mais bon, l’un n’empêche pas l’autre.

Les deux articles par semaine me prennent beaucoup de temps et ne me laissent pas le temps de développer d’autres choses. J’ai vendu quelques formations sur Udemy, j’en tourne actuellement une seconde sur le sujet de Getresponse, elle est presque terminée. Ensuite, j’en ferais une pour le blog. Je vais accélérer les choses, car dans un an, je risque de me retrouver sans emploi. Je vais donc essayer de ne plus devoir en chercher.

Toutes ces tâches misent bout à bout, ce n’est pas évident à mettre en place, d’autant que je n’automatise pas les réseaux sociaux. Et dire qu’il y en a qui font tous ça en une heure par jour, trop forts. Mais le principal est de garder le cap et de s’améliorer chaque jour, tout en gardant la qualité.

 

 

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.