Rate this post

Formulaire ou questionnaire pour obliger les personnes à agirFormulaire ou questionnaire pour obliger les personnes à agir

Un formulaire est un élément majeur pour connaître les besoins et déterminer les préférences de tes visiteurs. Ainsi, la plupart du temps, tu demandes simplement un post avec les désirs de chacun. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus structuré et utile. Si tu as beaucoup de réponses cela devient compliquer de regrouper les données et de les traiter. Sans compter les réponses hors sujet.

La question que tu peux te poser, c’est : comment créer une page questionnaire performant ? Ce n’est pas forcément la chose que l’on utilise le plus dans notre domaine, l’affiliation ou le blogging. Mais c’est toujours utile lorsque l’on en a besoin. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Dans quel but réaliser un questionnaire ou une page formulaire ?

Le premier but d’une page questionnaire est de comprendre son marché. Par le recueil d’un ensemble de données. Ainsi, tu peux proposer un bonus pour capturer des mails puis faire un suivi personnalisé par e-mail en te servant de logiciels tels que SGautorepondeur.

Comment s’y prendre ?

La structure d’un questionnaire est décomposée en trois parties.

  1. Introduction
  2. Le corps du questionnaire
  3. La conclusion

L’introduction présente l’étude et son objectif. Elle amène le sujet du questionnaire. Si tu optes pour un questionnaire par mail, ce dernier correspondra à l’introduction. Le corps du questionnaire représente quant à lui le questionnaire proprement dit. Et la conclusion représente les remerciements et la signalétique. Celle-ci représente l’identité du participant. Prénom et adresse mail dans notre cas.

Pour créer ton questionnaire, il existe différents types de questions qu’il faut alterner afin de ne pas rendre le questionnaire ennuyeux et apporter une certaine dynamique à l’ensemble.

Questions fermées dans un formulaire :

Les questions fermées sont des questions par lesquelles on ne peut que répondre par un nombre limité de réponse. Par exemple :

Es-tu libre pour un tennis en fin d’après midi ? oui – non

Pourrais-tu m’accompagner au parc ce soir ? oui – non

L’avantage des questions fermées c’est qu’elles n’offrent qu’une réponse précise. C’est pourquoi elles sont très facile à traiter. Une simple requête sur le serveur permet d’avoir une vision globale des besoins. Elles filtrent les réponses pour aller à l’essentiel.

Questions préformées :

Les questions préformées sont des questions pour lesquelles tu proposes plusieurs réponses au choix. Elles limitent la liberté de réponse de ton visiteur tout en permettant d’avoir une réponse plus précise qu’une question fermée. Tu diriges le visiteur dans ses réponses. Ainsi, c’est un traitement de données très faciles à traiter. Cela se fait de la même manière que les questions fermées. Une simple requête sur le serveur permet d’avoir une vision des besoins de ton auditoire. Par exemple :

que voulez-vous comme fruit pour votre dessert ? des pommes – des poires – des oranges – des bananes

Questions ouvertes :

Les questions ouvertes sont des questions pour lesquelles tes visiteurs ont une totale liberté de réponse. Et propose une rédaction des besoins à tes visiteurs. Elles doivent être limitées dans le questionnaire. Car elles rendent le questionnaire fastidieux à remplir. Le traitement des données et lourd. Il faut lire chaque réponse. Et en déduire une conclusion. De plus, les réponses peuvent être imprécises ou hors sujet. Cependant, elles ont l’avantage de savoir les besoins précis de tes visiteurs. À condition de ne pas les influencer dans la question. Par exemple :

qu’attendez-vous de la visite de ce site ? réponse.

Questions à échelle verbale ou sémantique :

Une question à échelle verbale doit toujours comporter un nombre pair de réponse. Cela oblige le visiteur à prendre position sur la réponse. C’est une question à réponse multiple indiquant une graduation dans la réponse. Par exemple :

comment avez-vous trouvé cet exercice ? très facile – facile – difficile – très difficile

Questions à échelle de Likert :

L’échelle de Likert donne un choix de réponse par rapport à une question affirmative. Par exemple :

le service est agréable. pas du tout d’accord – plutôt pas d’accord – mitigé – plutôt d’accord – tout à fait d’accord

Questions à échelle d’Osgood :

Cette question demande au visiteur de déterminer son opinion sur une échelle d’un à sept. Comportant deux réponses opposées aux extrêmes. Ceci permet une graduation dans la réponse. Par exemple :

Créer une page représentation de l'échelle d'osgood
Créer une page représentation de l’échelle d’osgoo

Le traitement des données est très facile.

Questions numériques :

Les questions numériques permettent de donner une notation au produit ou service. Le traitement des données est très facile.

Questions filtres :

Si le questionnaire est utilisé pour plusieurs sujets, tu seras amené à utiliser des questions filtres. Si le visiteur n’est pas concerné par un thème, il sera redirigé vers une autre question. Le traitement des données est très facile.

Conseils :

Il ne doit y avoir qu’un sujet par question. Les questions doivent être courtes, précises. C’est pourquoi, évite les mots techniques et compliqués. Soit précis dans les choix de réponses que tu proposes. Ainsi que dans les modalités de réponse. Si possible envoie où ne donne accès à ton questionnaire qu’à un auditoire réduit dans un premier temps afin de le modifier au cas où.

Comment créer une page long formulaire ou un questionnaire et obliger la personne à remplir ?

Parfois, on aimerait bien un sondage précis. Ou avoir beaucoup d’informations sur le visiteur par l’intermédiaire d’un formulaire…

Quelle méthode adopter ?

Imagine que tu veux t’enregistrer sur un site. Et que tu te retrouves sur un formulaire contenant une vingtaine de lignes à remplir. Quelle est ta réaction ?

page d'un long formulaire page d’un long formulaire

Sans doute un truc du genre : « Ouarf, j’ai pas le courage de remplir ce truc ». Tout en quittant le site.

C’est normal. Personne n’aime faire cela. Heureusement, il y a un moyen de motiver tes visiteurs à remplir objectivement le formulaire.

La méthode utilisée pour faire cela est : le principe de cohérence. Ainsi, ce principe décrit que « Une fois que nous avons commencé quelque chose, nous avons tendance à continuer ».

Comment mettre cela en place ?

La méthode n’est pas difficile. Il faut scinder ton formulaire en plusieurs pages avec un bouton de passage à l’action qui te dirige vers le formulaire suivant. Enfin, il ne faut pas plus de cinq réponses à fournir par page.

suite de formulaires suite de formulaires

Il faut toujours penser que ton visiteur n’aime pas remplir des formulaires. Le mieux et si c’est possible, c’est d’installer des sélecteurs multiples mais aussi des cases à cocher. Ce n’est évidemment pas toujours possible. Tout dépend de la nature des questions. Mais il faut absolument rendre le processus de remplissage de formulaire le plus simple possible. Pour que le visiteur ait le minimum de mot à taper au clavier.

Le principe du système est : si ton visiteur rempli le premier formulaire, il remplira le suivant, car en cliquant sur le bouton de passage à l’action, il entame le processus du principe de cohérence et s’attend à accéder aux informations qu’il est venu chercher.

Il est évident qu’il ne faut pas non plus trente formulaires à la suite. Cela pourrait donner une mauvaise image de ton site. Le visiteur pourrait penser qu’il est tombé dans un attrape-nigaud. À moins, bien sûr qu’il ait était prévenu auparavant.

Si tu veux que ton contact fasse quelque chose de long ou compliquer. Il faut rendre la première action facile, mais aussi rapide.

Leave a Reply

Your email address will not be published.