Lien interne et externe pour le maillage SEO de ton blog

Un lien interne ne se fait pas à la légère. Ainsi, le maillage interne de ton blog peut amener à booster ou à faire dégringoler tes pages sur l’affichage des recherches de Google. Comment optimiser les liens dans ton blog ou ton site ? Faut-il utiliser le maillage simple, le cocon sémantique ou encore le maillage en silo ? Dans quelles proportions pour ne pas être pénalisé par Google ? C’est ce que je vais voir avec toi.

Qu’est-ce qu’un maillage interne ?

Chaque fois que tu rédiges un article, il est indispensable de ne pas laisser ta page orpheline dans ton blog. Pour cela, tu vas devoir établir une stratégie de rédaction afin de pouvoir lier l’ensemble de tes pages entre elles. Et pour cela, tu vas utiliser un lien hypertexte. Ce sont les textes (ou ancres HTML) que tu cliques pour accéder au contenu disponible sur une autre page. Le maillage interne est donc l’ensemble de ces liens et de leur relation dans une page. Tu vas comprendre mieux avec les images en-dessous.

lien interne : différentes méthodes

Il y a plusieurs méthodes qui permettent de faire un lien interne dans ton blog pour ton référencement. Ainsi, je vais te présenter cela rapidement pour que tu puisses voir la différence, selon le blog ou le sujet que tu traites.

Construire son blog sur un maillage anarchique

Un maillage anarchique est une suite de liens HTML qui vont être placés sur le site sans objectif global d’optimiser le blog pour le référencement naturel. C’est donc une méthode à éviter. C’est important de réfléchir comment apporter du poids à tes pages aux yeux de Google. Même si les liens internes ne font pas tout et qu’il faudra également trouver des bons backlinks pour aider tes pages dans le référencement SEO.

Le lien interne dans un cocon sémantique

lien interne maillage en cocon sémantique
Maillage en cocon sémantique

Le maillage en cocon est très performant s’il est bien fait. C’est un maillage à réaliser lorsque tout le blog est orienté sur un sujet. Il permet d’utiliser l’ensemble des pages afin de faire remonter une page en particulier. Tu peux voir que toutes les pages annexes font remonter la page verte (gros rond). Ta page principale va parler d’un sujet et les autres pages vont venir appuyer la valeur apportée par cette page. C’est un glissement des empreintes (voir plus bas) qui va venir s’appuyer pour faire une structure d’ensemble qui va se booster entre elles.

Ce n’est pas forcément la meilleure méthode pour un blog. Mais, cela pourrait être utile par exemple pour un restaurant qui présenterait son activité. C’est une bonne méthode pour les sites informatifs. Dans un cocon sémantique, il n’y a pas d’équilibre lien interne/externe. C’est essentiellement fait pour faire ressortir une page en particulier.

Le lien interne HTML dans un maillage en silo

structure en silo
Structure en silo

La structure en silo est basée sur un classement de tes pages. Ainsi, tu vas partir du thème général puis descendre en étant de plus en plus spécifique tel que représenté sur l’image. Une méthode généralement utilisée sur les sites de niche en affiliation ou pour les produits avec droits de revente. C’est pourquoi, tu peux utiliser cette méthode pour ton blog si tes articles sont en relation. Voilà une bonne méthode pour donner du jus à tes pages. Essaie de respecter le ratio lien entrant/lien sortant lorsque tu fais un lien interne.

Lien interne HTML dans un maillage simple

Maillage simple
Maillage simple

Comme tu peux le voir ici, il y a un très bon équilibre dans la relation que les pages peuvent avoir ensemble. C’est pourquoi, c’est une structure classique pour un blog qui privilégie un renforcement de l’ensemble des pages pour que celles-ci aient un poids égal pour le référencement Google. Aucune page n’est mise en avant, c’est l’ensemble qui monte en même temps. La technique est simple à mettre en place puisqu’il suffit de respecter le ratio de liens internes et externes. Plus le nombre de pages est élevé, plus ton système sera puissant.

Les méta-mots dans le référencement SEO

un méta-mot est un ensemble de mots (ou lexies) qui vont former une empreinte qui va donner du sens à ton texte et permettre d’être reconnue pertinente sur le sujet qu’elle souhaite aborder. Et donc comprise par le moteur de recherche qui va comprendre le sujet de ta page.

Prenons un exemple de méta-mot :

metamot
méta-mot sur l’histoire du nougat

Lorsque tu vas créer un texte pour ton blog, celui-ci devra contenir les 10 premières lexies de la liste pour que le moteur de recherche puisse comprendre le sujet du texte. Et encore deux dans ceux qui restent, selon ton texte. Il ne faut pas en mettre moins, ce n’est pas pertinent pour les moteurs de recherche. Je pense que tu vois maintenant ce qu’est un méta-mot.

De quoi est constitué un méta-mot ?

Il est vraiment important que les lexies aient une relation entre eux. Il ne doit pas y avoir de contradiction ni de relation étrange dans les lexies utilisées. Imaginons un détective privé qui trouverait des indices dans une pièce le menant vers une conclusion, puis d’autres éléments vers une autre conclusion. Le détective privé ne pourra pas savoir quelle est la solution. Il faut te mettre à la place d’un détective lorsque tu rédiges un texte et te demander quel ensemble de mots représente l’idée que je veux exprimer, sans ambiguïté.

Rajouter un tas de mots ne sert à rien, il faut être naturel et pertinent. À toi de construire ton méta-mot idéal pour ta page. Prend le temps d’y réfléchir. Cependant, le méta-mot n’est pas fait pour te dire quoi écrire dans la rédaction, mais pour dégager une empreinte. Il existe d’autres outils pour avoir des idées.

Les bonnes pratiques pour grimper dans les moteurs de recherche avec les méta-mots

Si tu fais une page sans un lien interne, le méta-mot ne va rien t’apporter. Par contre si tu disposes de plusieurs pages dont les méta-mots sont en affinité et que tu les relies dans un maillage correctement réalisé, alors tu peux espérer faire un bond dans les moteurs de recherche.

9 bonnes pratiques pour tes liens HTML dans ton SEO en maillage interne simple

  1. Un même lien se trouvant plusieurs fois dans la page affaiblit la puissance transmissible de la page.
  2. Les liens internes dans un rédactionnel n’enlèvent aucune puissance à une page.
  3. Toujours faire un équilibre lien sortant/entrants.
  4. Faire une ancre HTML si tu as plusieurs fois le même lien dans une page.
  5. Si tes liens sont justifiés, 5 entrants/5 sortants auront plus d’effet que 2 entrants/2 sortants.
  6. Les 15 mots avant et après ton lien HTML en expliquent son sens.
  7. Les liens vers le haut de la page sont davantage crawlés par les moteurs de recherche.
  8. Tu peux faire une page « plan du site » avec du rédactionnel pour aider toutes tes pages de façon identique.
  9. Les liens ancres sont mieux que les liens URL.

Exemple de maillage interne simple :

maillage-simple-interne-exemple
Maillage simple interne

Construction d’un lien interne optimisé SEO

Si tu as plus d’un lien HTML qui redirigent vers une même page, en dehors du menu qui ne compte pas. Tu dois le rediriger vers une ancre pour éviter les duplicatas.

pour comprendre ce qu’est un lien avec ancre :

  • https://webmarketing-debutant.fr/monarticle/ —> lien sans ancre
  • https://webmarketing-debutant.fr/monarticle/#destinationdanslapage  —> lien avec ancre

L’avantage du lien interne ancré HTML

Le gros avantage de tels liens c’est que tu vas pouvoir rediriger ton visiteur vers un endroit précis d’une page de ton blog. Par exemple, si ta page de destination contient cinq titres, tu vas pouvoir diriger le visiteur directement sur le troisième titre. Cela évite au visiteur de devoir lire l’article entièrement pour accéder à l’information qu’il recherche.

Comment mettre en place une ancre HTML dans mon article ?

Avec un plugin comme Elementor sous WordPress, tu as une icône qui te permet d’installer facilement cela dans ton texte. Ainsi, il te suffit de lui donner un nom et d’utiliser ce nom dans le lien interne source. Cependant, si tu n’utilises pas Elementor tu peux le faire directement sur ta page en mode texte. Pour cela tu te rends à l’endroit où tu veux que la personne soit redirigée dans ton texte. Et tu vas utiliser des balises HTML directement dans ton article. Pas de panique, rien de compliquer.

Tu as seulement à mettre à l’endroit de destination du lien : <div id="lenom"></div> ou tu peux utiliser les balise par exemple : <h2 id="lenom"> mais le visiteur ne verra pas le titre.

C’est ton ancre HTML. Ensuite sur la page qui fait le lien, tu fais ton lien vers cette page normalement en ajoutant #lenom à la fin.

Ton lien ressemblera à un truc du genre : https://webmarketing-debutant.fr/monarticle/#lenom

Comment aider ton référencement grâce aux ancres HTML ?

Pour faire un bon maillage interne tu dois te servir des ancres. Mais, pas n’importe comment. Lorsque tu fais un lien interne vers une page, tu sélectionnes un mot ou un ensemble de mots, c’est ton ancre. Les quinze ou vingt mots avant cette ancre et les quinze ou vingt mots après doivent permettre au moteur de recherche de comprendre ce qu’il est censé trouvé derrière.

Ainsi si tu parles de golf et que tu rediriges vers un article qui parle de restaurants, le moteur de recherche ne va pas comprendre la relation entre les pages. Dans l’exemple en-dessous, le lien est « sites de niche » et en jaune c’est l’environnement du mot que va utiliser le moteur de recherche pour comprendre (faire le lien) ce qu’il va trouver ensuite.

ancre
ancre

Mise en place du lien HTML

Il faut donc que l’environnement direct du lien interne sur ta page soit en cohérence avec sa destination. Ainsi l’avantage d’une ancre, c’est que tu vas pouvoir amener la personne directement sur une autre page, au chapitre ou au texte qui complète la lecture de ton article. Sans que celui-ci ait à descendre dans la page pour trouver ce qu’il cherche. Pour cela, dans la page de destination, il faut mettre l’ancre (le code HTML) devant l’intertitre du paragraphe pointé. Et dans l’idéal, l’intertitre contiendra la lexie.

Lien interne dofollow, nofollow, noopener et noreferrer

Il y a quelques règles également à respecter lorsque tu fais un lien vers un site ou dans ton maillage interne.

Le lien dofollow dans ton ton blog

  • Tous tes liens interne doivent être en dofollow.
  • En général, lorsque tu fais référence à quelque chose sur l’extérieur de ton site, tes liens doivent être en dofollow. Sauf si celui-ci n’est pas sûr.

Le terme Dofollow signifie « à suivre ». Ainsi ton lien devrait ressembler à quelque chose comme cela :

<a href="http://monsite.com/" rel="dofollow">mon texte pour lequel je fais un lien extérieur.</a>

Le lien interne nofollow dans ton blog

  • Les liens nofollow doivent être présents pour les commentaires de ton blog.
  • Lorsque le contenu sur lequel ça pointe n’est pas sûr.
  • Pour tes liens d’affiliation.

Le terme nofollow signifie  » ne pas suivre ». Ainsi ton lien devrait ressembler à cela si tout va bien :

<a href="http://monsite.com/" rel="nofollow">Endroit pour lequel je fais un lien extérieur.</a>

Le lien noopener dans ton blog

Ce lien permet de te protéger lorsque tu fais un avec l’option target="_blank" qui permet d’ouvrir la page dans une nouvelle fenêtre. C’est les liens externes par défaut de WordPress.

Ainsi ton lien devrait ressembler à cela si tu ne te trompe pas :

<a href="http://monsite.com/" rel="noopener">mon texte pour lequel je fais un lien extérieur.</a>

On pourrait traduire noopener par « ne pas ouvrir ».

Le lien interne noreferrer

Ce lien est comme un lien dofollow sauf que la personne qui reçois le lien ne sera pas au courant de l’origine du lien dans ses statistiques. C’est pour te cacher lorsque tu fais un lien vers un site.

Ainsi ton lien devrait ressembler à cela si tu fais bien les choses :

<a href="http://monsite.com/" rel="noreferrer">mon texte pour lequel je fais un lien extérieur.</a>

On pourrait traduire noreferrer par « pas de référant ».

Conclusion

Lorsque tu t’y prends un peu tard, c’est très long de remettre un blog avec un maillage performant. Ainsi, il vaut mieux s’y prendre dès  le début, car le nombre de pages à modifier peut-être énorme. Je l’ai fait pour mes sites de niche, mais pas pour commencer ce blog. Donc petit à petit je remets ça à plat, ça demande beaucoup de temps, mais cela vaut le coup. Car au plus j’attends, ou plus ce sera difficile. Je t’encourage à ne pas faire le maillage de ton blog de façon anarchique et de commencer tout de suite. N’hésite pas à commenter.

    2 replies to "Lien interne et externe pour le maillage SEO de ton blog"

    • Maxence

      Bonjour, j’ai su avoir un lien depuis un gros blog sous la forme « norefferer » et « noopener » (pour un meme lien vers mon site). Google m’accordera t’il tout de meme plus d’importance grace à ce lien ou il n’en prendra pas compte?
      Merci!

      • Bonjour maxence,
        voici quelques explications sur les différents attributs :

        noreferrer : empêche le site qui reçois le lien de connaître l’origine du trafic sur Google analytics. (tu n’auras donc pas la provenance du trafic).
        noopenner : protection de sécurité sur les liens qui s’ouvrent dans un nouvel onglet (target= »_blank »). Il n’y a aucune incidence sur le référencement, c’est une protection.
        nofollow : (ne pas suivre), le site qui reçois le lien n’aura pas de « jus » de la part du site qui envoie le lien ou peu. il en faut quand même dans la stratégie de backlinks.
        dofollow : (suivre), le site qui fait le lien apporte de l’autorité au site qui reçoit le lien. c’est l’idéal si le site est d’autorité.

        Par défaut, les lien sont en dofollow, pour répondre à ta question, en principe oui. tu le verra dans la console Google.

Participer en postant un commentaire :

Votre adresse mail ne sera pas publiée.