Pourquoi faire un blog, c’est chiant ?

faire-un-blog-cest-chiant

Je me souviens de la première fois où j’ai découvert que l’on pouvait gagner sa vie grâce à un blog et travailler de chez soi. C’était pour moi une révélation.

Non pas le fait de gagner des fortunes sur le web, je n’ai besoin de rien, mais simplement de pouvoir rester chez soi et travailler sur son projet.

Mon moteur à moi c’est d’atteindre la liberté. Bien que je doive être honnête, je ne me donne actuellement pas à fond pour atteindre cet objectif.

Je suis en plein questionnement sur les mois futurs et mon avenir.

Quitter son travail en CDI à 50 ans n’est pas la décision la plus facile à prendre. C’est ce qui se passe pour moi en septembre.

En échange je vais suivre certainement deux formations. L’une pour devenir programmeur spécialisé WordPress et l’autre en tant que référent digital qui comprend la programmation et le webmarketing.

Mon but étant toujours de pouvoir travailler sur le web et dans la mesure du possible, chez moi.

Je dois dire aussi que je mise beaucoup sur le blog qui reste quand même le chemin que je veux suivre.

J’ai toujours aimé créer et je suis très manuel.

Si vous aussi vous aimez créer, le blogging pour cela, c’est une chose formidable.

Dans le cas contraire, ce n’est pas fait pour vous.

Ce n’est pas tout rose et c’est même parfois très chiant.

Pourquoi je vous dis ça ? C’est complètement contraire à ce que je dis d’habitude.

Simplement parce qu’il ne suffit pas de regarder des paillettes pour avoir une vie de star.

Être blogueur et infopreneur, c’est être sur tous les fronts à la fois, surtout lorsque l’on est seul(e). C’est du travail, beaucoup de travail et encore plus si vous n’êtes pas organisé.

Pour faire du blogging vous devez :

  • être webmaster et gérer votre site internet.
  • Être community manager pour fidéliser votre audience.
  • Rédacteur web pour écrire des articles.
  • Référenceur SEO pour apparaître sur Google
  • Marketeur pour créer vos pages de vente.
  • Publicitaire pour promouvoir vos offres.
  • Graphiste pour vos images.
  • Formateur et pédagogue pour vos formations et vos vidéos.
  • Maîtriser l’e-mailing.
  • Faire du service après-vente.
  • Être secrétaire et gérer votre budget.

À cela, si vous êtes sur YouTube vous pouvez rajouter présentateur et monteur studio.

Ça demande également beaucoup de discipline pour être régulier, même quand l’envie n’est pas là ou que vous avez d’autres projets à côté.

Créer du contenu régulièrement est un vrai challenge et parfois vous créez pour rien. Enfin, sur le coup, car on apprend. Mais parfois, c’est quand même douloureux.

Alors rassurez-vous, ce n’est pas insurmontable. Cela s’apprend progressivement et c’est aussi cela qui est enrichissant.

Chaque journée demande une compétence particulière, ce qui permet de ne pas rendre cela monotone.

Il y a autre chose qui est chiante dans le blogging.

Un blog, ça demande des sacrifices.

Vous devez faire une croix sur une partie de votre emploi du temps pour pouvoir vous consacrer pleinement à votre blog. Plus vous aurez du temps, mieux cela sera pour votre moral et votre business.

Sachant que le début est toujours plus long. Je mettais par exemple trois ou quatre jours pour finir un article au début.

Maintenant, je vais beaucoup plus vite, heureusement. Il faut dire que mes articles sont un peu moins longs et que je connais plus de choses.

Mais si vous voulez écrire vos premiers articles de 3 000 mots, ne vous attendez pas à faire ça en une heure.

Parce que si vous mettez six mois pour créer votre blog et rédiger votre premier article vous arrêterez avant d’avoir publié le deuxième dans la déprime et l’alcoolisme (non je déconne).

Cependant, au plus, vous verrez des changements au niveau de votre blog, au plus cela vous motivera à continuer.

N’hésitez pas à créer votre premier produit rapidement et à le mettre en vente. Pour ma part, j’ai commencé avec Udemy quand je n’avais pas beaucoup de lecteurs.

Ça motive de voir des ventes d’un produit que l’on a créé et d’avoir des retours positifs dessus. Même les négatifs d’ailleurs, tant qu’il y a un commentaire qui l’accompagne. Cela permet de ne plus faire les mêmes erreurs ou de les corriger.

De plus, c’est un revenu récurrent si votre formation est bonne et cela vous permet surtout de savoir que c’est possible. Après, dites-vous que c’est « juste » une question de multiplication.

Alors, toujours motivé(e) à créer un blog ?

Mon but n’est pas de vous dégoûter bien au contraire, mais de vous faire comprendre que le blogging est un travail qui demande de la persévérance et de la patience.

Surtout lorsque l’on travaille à côté, comme je le fais actuellement et depuis la création du blog qui a fêté son deuxième anniversaire ce mois-ci.

Ça fait tout drôle. C’est sans doute pour ça que je me pose tant de questions en ce moment.

Mais rassurez-vous (ou pas de bol, c’est selon), je compte continuer. C’est mon organisation et le temps, même si j’y passe mes journées, qui pose problème pour le moment.

C’est sans doute ce qui m’a motivé à écrire cet article.

Je voulais vous en parler aussi, car on a plus tendance à montrer le bon côté des choses. Voir un super guitariste sur scène ça fait rêver, mais vous ne voyez pas tous les sacrifices qu’il a dû faire pour apprendre à jouer.

Alors faut-il être maso pour créer un blog ?

Je répondrais qu’heureusement, non. Par contre, il faut que votre objectif soit clair et que vous soyez motivé de l’atteindre.

Quand j’ai rencontré le blogging, je l’ai fait dans l’objectif d’être indépendant. Cependant, je dois vous l’avouer, je me suis laissé emporter par le confort de la routine quotidienne.

Il faut dire que cela fait trente ans que je bosse au même endroit et que j’aime ce métier. C’est plus les conditions pour le faire qui me gonfle et l’esprit négatif des gens en général qui déteignent parfois sur le mien.

J’ai toujours eu des problèmes avec le temps et je n’avais pas pris la peine de regarder celui qui me restait avant de partir de mon job.

Ne faites pas cette erreur et démarrez à fond tout de suite.

Le blogging reste l’un des moyens les moins risqués sur le net pour gagner votre liberté et c’est quelque chose de passionnant.

Au démarrage, pour 200 euros, vous pourrez créer quelque chose qui vous accompagnera durant des années.

À ce prix-là vous ne trouvez pas que ça vaut le coup de tenter l’expérience et de s’y tenir ?

À combien estimez-vous vos rêves ? Et qu’êtes-vous prêt à faire pour eux ?

pourquoi faire un blog c'est chiant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

recevoir la newsletter