Comment garder le moral lorsque l’on est entrepreneur

Comment garder le moral

T’arrive-t-il d’avoir des coups de mou ? D’avoir du mal à garder le moral ? L’impression de bosser comme un acharné pour des maigres résultats ? L’envie parfois de tout plaquer.

Si ça peut te rassurer, tout le monde passe par là.

Il est normal de ne pas être au top continuellement.

Le doute est toujours présent lorsque tu te lances sur un projet pour la première fois.

L’important est de trouver le moyen de sortir de cette situation.

La plupart du temps, ce sentiment est accentué par le fait qu’être entrepreneur consiste souvent à être seul face à son projet.

En effet, les personnes de notre entourage ne comprennent pas vraiment en quoi consiste le blogging.

Et encore moins la manière de vivre de cette activité.

Même si on connaît des entrepreneurs, c’est bien souvent dans des “métiers traditionnels”.

De ce fait, ça reste tout aussi obscur pour eux.

Cet état d’esprit peut être accentué par plusieurs choses plus ou moins insignifiantes.

1. Des résultats qui stagne ou qui n’existent pas encore.

Chaque résultat passé devient dérisoire.

Et pourtant, relire des messages positifs peut parfois suffire à garder le moral.

C’est un moyen de combler le manque de partage que l’on n’a pas avec son entourage.

Tu perds seul.

Tu fais la fête, seul.

2. Un mauvais commentaire ou une mauvaise expérience client

Lorsque l’on créé du contenu pour les autres, on le fait avec plaisir.

Pour partager.

Aider d’autres personnes.

Cependant, il y a toujours des personnes qui vont fusiller ton travail.

Des jaloux, des haineux, des personnes qui ne comprennent pas ce que tu fais ou pour lesquels ton travail n’était pas adressé.

Bien souvent, un message négatif efface dix messages positifs.

Voire plus.

Il faut contenir cette émotion de blessure et garder le moral.

Ranger ces messages à la corbeille.

Se concentrer sur les personnes qui ont apprécié ton travail.

Être entrepreneur, c’est aussi pouvoir choisir les personnes avec lesquelles tu veux travailler.

3. Mon audience à un électrocardiogramme plat.

Tu partages, mais personne ne te fait des retours.

Pourtant, tu as une audience.

Cependant, elle reste muette.

Sois honnête, combien de fois as-tu dernièrement laissé un commentaire sur un blog ?

À part quelques exceptions, ce n’est pas là que tu auras le plus d’interaction.

Le moyen que tu as pour remédier à ça est de créer ton groupe.

De te joindre aux personnes avec lesquelles tu partages.

Il existe différents endroits où tu peux créer un groupe.

Par exemple Facebook, Slack ou Discord.

4. Ne pas savoir quoi faire

Se retrouver dans cette situation étrange où tu penses avoir tout fait.

Que tu as tout appliqué à la lettre.

Et que cette lettre reste morte sans aucun résultat.

Si tu as ce sentiment, analyse ton business.

Le problème vient de ce que tu as fait ou vient-il de toi ?

Tu as peut-être un blocage qui t’empêche d’avancer et qui t’empêche de garder le moral.

Ou encore suivi une mauvaise feuille de route.

Prendre rendez-vous avec un coach peut te permettre d’avoir un œil extérieur.

Une analyse honnête de ton business.

Le but est de trouver ce qui ne fonctionne pas.

Il faut que tu sois prêt à l’entendre.

5. Le syndrome de l’imposteur

L’une des conséquences de tout ça, c’est que l’on peut se sentir illégitime.

Ou tout du moins d’avoir peur d’être reconnu en tant que tel.

C’est souvent infondé.

Dans la mesure où tu es honnête.

Ce symptôme est souvent une conséquence d’un autre mal.

Comme ceux dont on a parlé.

C’est un moyen de douter de soi plutôt que ce que l’on fait.

Ou de ce que l’on n’a pas fait.

6. Partir à la dérive

Si tu ne t’es pas posé un moment pour savoir ou tu vas…

… Tu seras toujours perdu.

Sans un plan établi, tu vas vite t’épuiser.

Ou ce que tu feras n’aura pas l’impacte que tu espères.

Avant de te lancer dans un projet, un réseau social ou une plateforme.

Demandes-toi si ça sert ton objectif.

Par exemple te concentrer sur l’affiliation plutôt que de trouver des clients pour ton produit.

7. Il faut bien démarrer

Le plus dur pour garder le moral, c’est le démarrage.

On est souvent impatient et on aimerait avoir des résultats immédiats.

Malheureusement ça ne se passe pas comme ça.

Il faut souvent construire tout un système avant d’avoir des résultats.

Se faire connaître peut prendre du temps.

Et un blog apporte rarement des visiteurs avant six mois à un an.

Si tu es au démarrage, c’est normal que ce soit compliqué.

C’est une nouvelle activité, il faut un temps d’adaptation.

C’est pour cette raison que tu ne dois pas te laisser submerger par le doute.

Au début, le doute est souvent le résultat d’un fait.

Ce dont on va parler tout de suite.

8. Se comparer aux autres

Si tu passes ton temps à regarder ceux que les autres font.

Regarder les résultats que tu sembles voir.

Et te comparer.

C’est une mauvaise idée.

Chaque business est unique.

Tu n’as pas besoin d’être le meilleur pour vivre de ton blog.

Savoir conduire ne demande pas d’être pilote de formule 1.

Concentres-toi sur ce que tu peux améliorer dans ton business.

Tu peux te servir des groupes ou des forums pour trouver des réponses à tes questions.

9. Pas assez de promotions

Si l’audience que tu as n’est pas celle que tu espères, la promotion de ton contenu n’est peut-être pas suffisante.

J’ai moi-même beaucoup de mal à faire la promotion de mon contenu.

En fait, je ne le fais pratiquement pas.

Une vidéo par semaine, un article, un post sur Facebook et un sur Pinterest.

C’est tout.

Aussi, je ne m’étonne pas de ne pas avoir un trafic de fou.

À peine une centaine de visiteurs par jour.

Du coup, tout en découle.

Aussi, je ne peux pas me plaindre.

À moi de changer les choses et garder le moral en essayant de me tromper le moins possible.

Trouver une aide

Blogueur n’est pas non plus un métier de dépressifs, rassures-toi.

Tous les blogueurs ne sont pas névrosés.

Il existe des solutions pour trouver du soutien.

Pour pouvoir échanger et côtoyer des personnes qui comprennent ce que tu fais.

Notamment le co-working, par exemple.

Bien que cela coûte, c’est un excellent moyen de rencontrer des entrepreneurs.

Bien sûr, ils ne feront peut-être pas le même boulot que toi…

… C’est justement cette richesse qui peut t’apporter des opportunités.

Une autre solution consiste à trouver, dans ta thématique, un séminaire.

Ou mastermind, c’est comme on veut.

Lors de ces événements, tu vas pourvoir, approcher et discuter avec des dizaines d’entrepreneurs.

Et pourquoi ne pas tisser des liens avec certains d’entre eux.

Comment faire pour trouver ce genre de réunion ?

Tu as pas mal d’entrepreneurs du web qui proposent des rendez-vous événementiels sur YouTube.

D’autres qui vont se restreindre à un petit comité.

Les salons pour les entrepreneurs permettant aussi de se tenir au courant des prochains rassemblements.

Dans ces salons et ces rassemblements.

Tu peux proposer aux personnes qui n’habitent pas trop loin de chez toi de vous réunir une fois par mois.

Dans des séances de codev, afin de s’entraider mutuellement.

Si vraiment ça ne va pas, essais le coaching.

Mais quoi qu’il arrive, continu d’avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *