Autoformation : méthodes pour s'autoformer

Si vous arrivez sur cette page, c’est que vous cherchez une solution pour changer quelque chose dans votre vie. La formation permet d’avoir des nouvelles connaissances dans un domaine afin de développer ou d’évoluer avec des nouvelles compétences. L’autoformation devient une solution.

S’autoformer sur le business en ligne est un bon moyen de démarrer et étudier, bien que les limites se fassent vite sentir. Nous allons voir 11 moyens efficaces d’apprendre seul(e) en ligne pour démarrer votre activité de blogging ou d’affiliation, leurs avantages et leurs inconvénients.

Avant propos à l’autoformation

Dans cet article, je vais me consacrer au business en ligne. Je ne vais pas parler des formations professionnelles que vous pourriez faire avec pôle emploi ou des centres de formation. Je pars du principe que vous voulez monter un business personnel pour augmenter vos revenus ou vivre de votre activité en ligne à plein temps en tant que freelancer.

S’autoformer sur internet

Trouver des sources d’information sur une activité pour se former et en devenir un expert demande une énergie et un temps considérable. Cependant, lorsque l’on sait que l’on veut travailler sur internet et que l’on a pas trop d’idées pour démarrer, s’informer avant de se lancer réellement est en général une étape indispensable.

L’autoformation avec les blogs

Si vous êtes ici, c’est que vous espérez trouver l’information que vous cherchez, c’est déjà de l’autoformation. Les blogs sont nombreux, il en existe dans tous les domaines et c’est une source précieuse d’information.

Bien sûr, vous aurez du mal à construire un business rentable rien qu’en lisant des blogs, mais souvent, vous pouvez trouver une information plus pertinente que sur d’autres supports.

C’est d’ailleurs la bataille journalière d’un bloggeur, car il doit se construire une audience et apporter du trafic sur son blog. Pour cela, il doit apporter le maximum de détails et de valeur dans ses articles afin d’espérer grimper dans les premières pages de Google et de retenir l’attention de ses lecteurs.

Ainsi, c’est un endroit où l’on peut trouver des informations détaillées sur des sujets plus ou moins complexes. Mais avouons-le, cela reste une simple source d’information. Un article ne remplace pas un livre sur le sujet par exemple. Et lire et apprendre l’ensemble des articles d’un blog sans un sommaire organisé n’est pas évident.

Se former soi-même avec YouTube

La vidéo est un support très utilisé de nos jours. Cela apporte plus d’humanité qu’un simple texte, car on peut voir la personne ou entendre la voix et cela demande moins d’efforts que la lecture. Même si le fait de lire permet de mieux retenir l’information. Après évidemment, tout dépend le type d’image que l’on vous propose.

La plupart des vidéos que vous allez trouver sur un sujet durent environ cinq à dix minutes. C’est suffisant pour présenter un sujet, mais pour un passage à l’action réussie cela devient difficile.

Même avec une vidéo tutorielle pour se former soi-même sur un sujet, vous ne trouverez pas toutes les actions à mener en parallèle, qui peuvent vous aider à la réussite de votre projet. Un business internet, c’est un écosystème à créer.

Cependant, cela permet de trouver des sources diverses rapidement sur un même sujet afin de pouvoir se faire sa propre opinion. Le danger est de rester hypnotisé toute la journée par les vidéos qui s’enchaîne et ne rien retenir au fond.

L’autoformation en écoutant des podcasts

Les poadcasts sont moins populaires que les vidéos pour L’autoformation en ligne. Encore peu d’entrepreneurs utilisent ce support pour partager leurs connaissances. La croissance des nouveaux podcasts dans le domaine reste encore fébrile.

Pourtant, le podcasts offre plusieurs avantages. L’information peut être consommée un peu partout, dans les transports en commun, en voiture, en faisant sa petite marche dans les bois, et le contenu est souvent plus riche qu’une simple vidéo.

Les contenus sont en général beaucoup plus longs que le même sujet en vidéo et l’esprit y est plus détendu. C’est normal, car cela demande moins d’énergie à l’orateur qu’une vidéo. En effet, en vidéo, les gens ont tendance à maîtriser leurs attitudes.

Le podcast quant à lui ne l’empêche pas de fumer sa clope, boire et boire une bière à poil s’il le veut, tout en vous donnant ses meilleurs conseils (ne retenez pas cette image des gens qui font des podcasts quand même). Bref, c’est plus convivial.

Se former avec des groupes Facebook ou dans des forums

Le gros avantage des groupes Facebook ou des forums, c’est de pouvoir poser vos questions et de recevoir des réponses. Ça ne peut que venir en complément des informations que vous trouverez ailleurs.

De cette manière, vous pouvez approfondir des sujets dont vous n’auriez pas trouvé toutes les informations pour apprendre.

Un forum a tout de même un certain avantage par rapport à un groupe Facebook. Vous pouvez y retrouver des publications très anciennes et classées, cependant cela demande un temps de recherche.

Les groupes Facebook sont souvent arbitrés avec une intention marketing derrière, ce qui limite parfois la qualité des réponses.

Faire un groupe mastermind pour de l’autoformation

J’en ai parlé dans mon article précédent, le masterclass (cours de maîtres) ou mastermind (cerveau) permet aux participants de se réunir en comité restreint afin d’échanger leurs expériences entrepreneuriales.

Vous pouvez créer un petit groupe de cinq à dix personnes qui va vous permettre d’échanger vos idées afin d’évoluer ensemble et chacun de son côté. C’est une des méthodes qui vous permettra d’étudier le plus.

Cependant créer un groupe qui soit motivé et actif n’est pas évident si vous ne connaissez personne dans votre marché.

L’entrée dans un groupe est généralement payante. C’est pourquoi, vous serez certainement amené à créer ce groupe vous-même pour ne pas dépenser. Lorsque vous payez, vous avez l’avantage de rencontrer des personnes beaucoup plus évoluées dans votre domaine. L’apprentissage s’en trouve alors accéléré.

Participer à des lives pour s’autoformer

S’instruire en assistant à des lives Facebook ou YouTube ne vous rendra pas un génie du business, mais ça vous permet de poser des questions en direct. Vous avez des réponses précises.

Les informations que vous recevez dans le live en lui-même sont généralement nombreuses et pas toujours adaptées aux purs débutants.

Lire des livres pour suivre une formation

Le savoir d’une personne réunie dans une notice. C’est ce qu’apportent les livres. Vous bénéficiez d’un résumé ou d’une étude complète sur un sujet bien précis. C’est encore la meilleure méthode pour s’informer sur un sujet.

À condition de lire plusieurs livres sur le même sujet. En effet, un livre reflète la pensée de son auteur. Par conséquent, pour se faire une bonne idée, il faut envisager plusieurs points de vue.

Écouter un livre audio pour apprendre

Un moyen encore peu utilisé pour étudier, les livres audio. Moins de 5 % des personnes en France utilisent ce support. Mais c’est un média qui se développe de plus en plus.

Tout comme les podcasts, vous pouvez l’emporter partout avec vous. C’est l’un des plus gros avantages. Il vous épargne aussi la lecture si ce n’est pas votre truc. Il existe des livres audio sous forme de résumé pour apprendre l’essentiel.

autoformation avec livres audibles

S’autoformer avec des formations en ligne

La formation le moyen le plus efficace d’apprendre à mettre en pratique. À condition qu’elle soit efficace et appliquée. Il n’y a pas de méthode miracle.

Les formations en ligne sont axées sur l’action en plus de l’information. Cela vous permet également d’intégrer parfois des groupes masterclass ou Facebook par exemple.

Vous avez généralement un suivit de vos actions qui vous permet d’évoluer plus rapidement et l’avantage d’avoir un apprentissage structuré et organisé de manière progressive et logique.

S’inscrire à des newsletters pour étudier

J’ai beaucoup appris en m’inscrivant aux différentes newsletters des entrepreneurs.

Si vous comptez monter un business en ligne et vendre des produits, vous n’aurez pas le choix de prendre un autorépondeur. Vous inscrire aux newsletters vous permet de voir le storytelling utilisé, la structure d’un mail et sa fréquence, les tunnels de vente utilisés. Bref, un tas de choses utiles si vous démarrez.

L’autoformation par l’action

Rien de tel que d’essayer pour apprendre. C’est avec cette méthode que vous apprendrez le plus et le plus vite. Quelle que soit la manière que vous décidez d’utiliser pour une autoformation, la réalité sera souvent différente. Vous découvrirez d’autres choses encore à apprendre auxquelles vous n’avez pas pensé.

Parce que chaque personne est différente, chaque business est différent. L’auditoire de l’un ne sera pas le même que l’autre, les circonstances, le budget et les produits non plus.

Les mêmes méthodes n’aboutissent pas toujours aux mêmes résultats. Pour apprendre rapidement, tester et passer à l’action reste encore la meilleure solution. Mais, prenez le temps d’étudier un peu le domaine dans lequel vous vous lancez pour savoir si cela vaut le coup.

Mise en pratique

Cherchez la méthode qui vous convient. Les informations que vous allez retrouver sur les différents supports gratuits sont assez similaires. Ne restez pas sur un seul média, mais prenez plusieurs points de vue et ensuite, choisissez un seul chemin et passez à l’action.

Participer en postant un commentaire :

Votre adresse mail ne sera pas publiée.