Les 3 principales erreurs du blogueur

Les principales erreurs du blogueur
Les principales erreurs du blogueur

T’arrive-t-il de te tromper ? De commencer quelque chose, de savoir qu’il y a un truc qui cloche, mais de continuer ? Un peu comme une étagère que tu construis et qui bouge dès que tu la touches. Tu te dis ça ira comme ça. Même si c’est pas génial. Si ça passe pour une étagère, ça passe moins pour un blog. On a tous fait au moins une des erreurs du blogueur. J’en ai listé trois qui sont les plus courantes. Mais avant ça je voudrais te parler d’un truc qui m’est arrivé.

La vie de quartier à ses avantages.

Ces derniers jours, je suis sûr que tu l’as remarqué, il faisait une chaleur d’enfer.

Forcement, les nuits par ces températures sont un peu agitées et on peine à fermer l’œil.

Alors on cherche la fraîcheur par tous les moyens : de l’eau fraîche, un ventilateur, une fenêtre ouverte..

Malgré ce que l’on peut croire, il arrive aussi qu’il fasse chaud dans le nord.

Et comme tout le monde, on ouvre nos carreaux vers la fraîcheur du soir.

Sauf qu’ici, il y a des chiens.

Pas beaucoup, mais ça suffit.

J’aime bien les chiens, c’est pas la question, mais lorsqu’il gueule toute la nuit, tu n’as qu’une envie : c’est de l’étrangler.

Bon, c’est plus la faute aux maîtres qu’au chien par lui-même, mais quand même.

Bref, du coup il gueule.

Et toi tu essaies de dormir accablé de chaleur et des cries dans la nuit.

Et ça, tous les soirs.

Comme je te le disais, vivre dans un quartier à ses avantages.

Pourquoi ?

Parce qu’il y aura toujours quelqu’un pour qui ça sera tellement chiant qu’il va faire le nécessaire à ta place.

C’est lui qui va dépenser son énergie à régler le problème pour qu’il puisse être tranquille.

Et par effet de boule-de-neige, pour que tu puisses être tranquille toi aussi.

Et ça, c’est merveilleux.

Avec les blogs, c’est un peu différent.

Ton problème, c’est les visites, le nombre d’inscrits, l’interaction et bien d’autres.

Quand tu es face à ton écran, tu regardes ton blog et tu te dis :

ya un truc qui cloche“.

Tu le sais, mais tu réagis en artiste.

Si je n’ai pas d’inscrits, ce n’est pas la faute de mon blog, c’est les gens qui ne me comprennent pas, pffft“.

Et tu restes à continuer sur une voie qui n’aboutit à rien.

Un peu comme le voisin que l’on attend pour régler son problème…

… On se dit qu’il suffit d’un visiteur pour que tout commence et roule tranquillou pépère.

Seulement, tu oublies une chose.

Quand un chien gueule dans la nuit, il emmerde beaucoup de personnes.

Quand tu n’as pas les résultats que tu veux, ça n’emmerde que toi.

À partir de là, il n’y a que toi qui peux changer les choses.

Parfois, on me demande des conseils pour un site.

Je passe une heure, comme ça pour regarder un peu l’ensemble du site et relever les trucs qui clochent.

Ce sont souvent les mêmes problèmes que l’on rencontre.

Ce n’est pas des gros problèmes en général, mais mis bout à bout ça devient ennuyant.

Voire catastrophique pour ses objectifs.

Alors c’est vrai que c’est pas facile de s’entendre dire des choses.

De se dire qu’on va devoir recommencer ou supprimer une page sur laquelle on a passé des heures.

Et pourtant, si tu veux changer les choses, c’est indispensable.

Il y a quelque temps, j’ai vu que je m’adressais un public trop large.

Une des erreurs du blogueur courante.

J’ai pris une décision radicale.

Couper ma meilleure source de capture de mail et supprimer plus de quinze articles sur le blog.

Des mois de travail.

Pourquoi ?

Parce que si je les laisse, avec la magie du référencement, ils continueront à m’apporter des visiteurs qui ne correspondent pas à ce que je veux.

Du coup, j’ai perdu 50 % de mes visiteurs.

Mais comme tu le sais, je suis patient.

Et aujourd’hui tout est redevenu normal.

Avec des visiteurs qui correspondent davantage au message que je veux faire passer.

Quand tu sais que quelque chose ne va pas pour ton business.

Pourquoi s’entêter à regarder et ne pas agir ?

Rien que le fait d’avoir créé un blog est déjà un exploit par rapport à la majorité des personnes.

C’est quand même dommage de faire tant d’efforts et de ne pas en tenter d’autres pour voir les résultats.

Au pire, si ça ne marche pas, tu reviens à la méthode d’avant, mais avec une expérience en plus.

La première des erreurs du blogueur que je vois le plus souvent en premier lieu, c’est le design ou la mise en pages.

On se retrouve souvent avec des tas de couleurs qui ne se marient pas ensemble.

C’est anodin, mais de ce fait ça fait psychédélique.

Alors c’est bien quand on est hippies dans les années 70, mais sur un site des années 2020 et plus, c’est pas trop génial.

Il existe des outils en ligne pour choisir sa palette de couleurs. Le maximum à utiliser est quatre couleurs.

On peut avoir ensuite des nuances de ces couleurs, mais toutes ne sont pas coordonnés.

La charte graphique, c’est important. Sur ton blog et ailleurs.

Lequel de ces deux sites te donne le plus confiance au premier coup d’œil ?

Celui de droite sans hésiter.

Crois-le ou non, les visiteurs vont juger ton sérieux déjà à cette étape.

Alors tout le monde n’est pas designer professionnel, c’est sûr.

C’est pourquoi il est souvent judicieux de se limiter aux paramètres de base du thème que l’on a téléchargé, plutôt que de partir dans la conception des pages avec Elementor.

Les thèmes sont réalisés par des pros. Chacun son métier.

Cela n’empêche pas d’y mettre une touche personnelle.

La deuxième des erreurs du blogueur que je rencontre souvent, c’est le positionnement.

Je ne vais pas jeter la pierre, je suis juste en train de revoir le mien en ce moment. Pour définir un message clair.

Le positionnement est souvent bon, mais beaucoup trop large.

Ce qui fait que l’on ne parvient pas à susciter l’intérêt de l’audience.

Ou même si on y parvient, le jour où l’on décide de vendre un produit, il ne se passe rien.

Car personne ne se sent particulièrement concerné par l’offre qui est alors elle aussi, trop générale.

Alors tu peux être comme un médecin généraliste.

Quelqu’un qui connaît un peu de tout, qui s’occupe de résoudre les petits problèmes et qui gagne bien sa vie.

Ou tu peux devenir un médecin spécialiste dans un domaine bien précis qui répare les gros problèmes et qui gagne très très bien sa vie.

C’est un choix.

Le plus surprenant, c’est que tu risques de moins galérer en prenant le deuxième chemin.

Tu as d’ailleurs plus de chance de réussite.

Alors on s’en rend pas toujours compte tout de suite.

Ou même si on s’en rend compte, on n’y prête pas forcément l’attention que ça mériterait.

On préfère rester sur ses acquis.

Comme on dit : “on sait toujours ce qu’on perd, mais jamais ce que l’on gagne”.

L’important, ce n’est pas de le savoir, c’est d’en prendre conscience.

Et c’est là en général que ça coince un peu.

J’avais publié beaucoup d’articles sur l’affiliation.

C’est normal, il m’arrive souvent de créer des sites de niche en affiliation.

J’aime bien ça.

Seulement, sur ce blog, ce n’est pas la chose que je veux faire ressortir.

C’est pourquoi j’ai supprimé pas mal d’articles sur le sujet.

Je suis prêt à en supprimer encore la moitié s’il le faut.

D’ailleurs, petit message, du coup, j’ai plein d’articles pour des articles invités sur ce sujet. Si vous êtes preneur…

J’ai même un article qui doit traîner et qui parle du dropshipping (classement dans les premiers résultats de Google sur ce terme).

Bon, je m’éloigne un peu du sujet.

Si tu veux parler yoga, il est plus judicieux de s’adresser aux salariés qui veulent se détendre avant ou après le boulot que d’essayer de parler à tous les pratiquants de yoga.

La troisième des erreurs du blogueur que je remarque souvent, c’est que les personnes ne font pas de page de capture ou un popup.

C’est pourtant le but principal du blog. T’amener des inscrits.

Si tu ne fais pas ça, ton blog est un hobby.

Et à part avec des bannières publicitaires, tu auras le plus grand mal à monétiser ton site.

Pour remédier à ça, c’est simple.

Un autorépondeur comme Mailer lite est gratuit.

Il est également très complet et va te permettre de créer ta page de capture.

Inutile d’amener du trafic sur ton blog tant que tu n’as pas ça en place sur toutes tes pages.

J’ai fait une vidéo sur Mailer lite, je te la poste en dessous.

Capturer des mails avec Mailer Lite

Ton business est dans ta liste, ne l’oublie pas.

Oublier ça, c’est la plus grosse des erreurs du blogueur après ton positionnement.

Voilà, j’ai fait un peu le tour des plus gros problèmes que je vois.

Ne sois pas fermé et borné.

Essaie.

Qu’est-ce que tu risques ?

Les 3 principales erreurs du blogueur
Les 3 principales erreurs du blogueur

Summary

4 Commentaires

  1. Merci Marc pour ce message de remise en question. Je me suis tellement éparpillé en voulant être au courant de tout ce qui se faisait en matière de blog que j’en ai oublié la raison pour laquelle je voulais créer un blog en tant que musicien expérimenté sans travail en présentiel dû au covid pour partager mon expérience et ma passion. Croyant que ça allait m’aider, j’ai acheté des logiciels de design, des abonnements de services alors que j’ai déjà tout ce qu’il me faut pour créer mon site. Je suis d’accord avec tes écrits, pour ma part, à force de ne penser qu’à la technique qui m’embrouille, je remets tout à zéro et me consacrer à l’écriture sur un blog vierge. En tout cas merci pour tes lignes !

    • Comme je le disais, le principal c’est de prendre conscience de ses erreurs et de mettre tout en oeuvre pour les corriger. L’erreur fait parti de l’apprentissage il est normal d’en faire. Merci pour ton commentaire Gaëtan.

  2. Merci pour cet article qui est au coeur de mes questionnements après un mois et demi de blogging. L’idée de la niche ne me parle pas du tout, je deviens claustrophobe rien que d’y penser ! Mais je me rends bien compte que le positionnement est vraiment à préciser… En tout cas cet article me permet de continuer de cheminer. Merci et bon courage pour tes nuits agitées !

    • Si tu blogues depuis un mois et demi tu dois déjà avoir une idée sur la thématique. Il ne te reste plus qu’à choisir un point précis et de te spécialiser dedans. Merci pour ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *