Formation intéressante : l’effet « Pepsodent » lui donne de l’éclat

Formation intéressante - l'effet Pepsodent

Vous vendez une formation intéressante ? Vous avez sûrement remarqué que la plupart des gens ne suivent pas vos formations. Ou même, achètent une formation et ne la démarre jamais. Il y a toujours un élément qui fait que la personne n’a pas de temps à consacrer pour son développement personnel. Tout du moins, c’est ce qu’elles pensent.

Comment amener vos clients à suivre vos formations et impacter le maximum de personnes avec ce que vous proposez. Nous allons voir l’effet « Pepsodent » (le dentifrice, c’est ce que j’ai trouvé de plus représentatif comme nom). Pourquoi vous devriez adopter ce principe pour vos clients.

L’habitude

L’habitude est quelque chose qui nous accompagne au quotidien. On se lève le matin, on déjeune, on se lave et on va conduire les enfants à l’école avant de partir travailler. Bref, l’habitude rythme notre vie à la manière d’un métronome.

Pourquoi je parle de ça ? Cela signifie simplement que si vous adhérez à quelque chose de nouveau, que ce soit un sport, une activité quelconque ou même une formation vous devez intégrer ce nouvel élément parmi votre habitude quotidienne. C’est-à-dire votre emploi du temps.

Ainsi, vous devez vous adapter pour pouvoir laisser suffisamment de place à l’activité en question.

Comment créer cette habitude chez vos clients et les obliger à consacrer du temps pour se former auprès de vous ?

Créer l’habitude pour rendre votre formation intéressante

Commencez dans vos formations à expliquer cette situation à votre client. Il doit planifier son apprentissage journalier ou hebdomadaire pour ne pas se défiler.

Si vous vous inscrivez à une salle de sport ouverte 24 h / 24, il y a fort à parier qu’au bout d’une année vous n’y aurait pas mis les pieds autant qu’une séance de sport qui serait planifiée de 18 h à 20 h le mercredi. Simplement parce que l’on a tendance à repousser les choses.

Dans le premier cas, on se dit « je pourrais y aller tout à l’heure ou demain ». Dans le deuxième cas, on se motive pour rentabiliser son abonnement.

On sait que si on rate l’entraînement, on ne peut pas le planifier pour plus tard ou le rattraper. On est donc présent quand il le faut.

Pour l’aider dans cette démarche, votre client doit se servir d’une habitude qu’il a au quotidien. Dont il ne déroge jamais.

Ainsi, s’il se rend au sport quotidiennement, il peut prévoir une heure pour se former juste après la séance de sport.

Accrocher une habitude à une autre habitude solide est plus facile que de prévoir une tranche horaire pour une activité dans sa semaine.

Soyons honnête, vous n’êtes pas gourou. Même si vous leur dites, il n’y en a pas beaucoup qui vont planifier leurs actions.

Pour rendre votre formation intéressante

Pour cela, de votre côté, pour rendre votre formation intéressante, vous pouvez diviser votre formation en étapes que vous donnerez semaine après semaine. Sans oublier, un suivi par mail ou des conseils concernant le module en cours.

L’habitude que vous allez créer et l’envoi d’une partie de la formation tous les lundis à 15 heures par exemple. Cela deviendra une tâche hebdomadaire qui va elle-même planifier les tâches quotidiennes.

Autre avantage de cette technique, c’est qu’elle provoque des piqûres de rappel à votre client. Lorsqu’un client achète une formation, il le fait sur le coup d’une émotion, même s’il la prévoit pour plus tard. Plus tard oui, mais quand ? Ce n’est pas planifié !

De ce fait, il consomme les 10 premiers pourcents de votre formation ou il ne la commence pas du tout.

En envoyant un mail quotidien, cela signale à votre client « hey, n’oublie pas que tu as acheté une formation ! ». Ainsi vous revenez dans son esprit et ça, c’est un élément important.

La consommation

Une fois le rendez-vous pris avec votre client, il faut expliquer le déroulement des événements. Comment il doit consommer votre produit. Et également la méthode qu’il doit appliquer pour tirer le meilleur des informations fournies pour rendre votre formation intéressante.

Si votre client se retrouve dans une formation mal ordonnée, il risque de ne pas pouvoir mettre toutes les astuces que vous lui apportez dans le bon ordre. L’expérience utilisateur doit être simple et claire.

La récompense pour avoir une formation intéressante

Ce qui fait que l’on recommence une habitude, c’est la récompense qui en découle. Le monde du jeu vidéo joue beaucoup avec ce point.

C’est pourquoi la plupart des joueurs vont être accros au niveau qu’ils ont atteint dans un jeu, au nombre de médailles qu’ils ont reçues ou encore à l’équipement que les personnages possèdent.

Chaque élément est gratifiant. Sur mon jeu en ligne, j’avais mis en place des médailles attribuées pour différentes actions menées, et le simple fait d’afficher l’image d’un bouclier stimulait le jeu, car les personnes avaient pour but de recevoir cette gratification.

On retrouve cette méthode de récompense dans les formations de Google par exemple avec les certificats.

Essayez d’apporter une récompense à vos clients chaque fois qu’ils atteignent un palier.

Par exemple un titre comme novice, expert, professionnel. Une médaille pour mettre en valeur les paliers atteints. Ou encore un e-book gratuit pour le mindset, bref trouvez votre trophée.

L’effet « Pepsodent »

C’est un exemple que j’ai trouvé dans une vidéo YouTube et qui également reflète bien l’ensemble de ce que je viens de vous parler.

Voici l’histoire :

Claude C. Hopkins, un célèbre marketeur du début du XXe siècle, avait pour mission de développer la marque de dentifrice Pepsodent.

À cette époque, peu de personnes se brossaient les dents, cela représentait environ 7 % de la population. De ce fait les personnes avaient énormément de problèmes dentaires.

C’était d’ailleurs une des principales causes de mortalité.

Après avoir expliqué la méthode classique aux gens : « après avoir mangé (l’habitude), vous appliquez du dentifrice sur sa brosse à dents et vous vous brossez les dents (la consommation). Ensuite, vous avez les dents propres (la récompense) ».

Et bien, cela ne marchait pas.

Les gens préféraient puer du bec plutôt que de se brosser les dents. L’intérêt seul d’avoir les dents propres ne suffisait pas.

Les ingénieurs de Pepsodent ont revu leur copie. Ils ont ajoutés un élément essentiel qui a démocratisé le brossage des dents.

Ainsi, ils ont ajoutés à la pâte de dentifrice du citron et de la menthe.

L’effet dans la bouche après un brossage devenait une récompense ultime.

« Je me suis brossé les dents. J’ai l’haleine de quelqu’un qui s’est brossé les dents avec un goût de fraîcheur dans la bouche. »

Il y a un avant et un après s’être brossé les dents. Et ce changement suffit à déclencher une habitude.

C’est ainsi que c’est démocratisé le fait de se brosser les dents. Cela, à réduit considérablement les personnes touchées par des problèmes buccaux.

Belle histoire, n’est-ce pas ?

Il suffit de pas-grand-chose pour faire une énorme différence.

Formation intéressante

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *